Oman

Dernières mise à jour

La Grèce en Camping-car

Les Iles Ioniennes en Camping-car

Commander notre livre

 

Nous arrivons à la capitale omanaise en bus, depuis Dubaï. Premières constatations: les abords des routes sont étonnament verts, fleuris, et d'une propreté exemplaire!

MASCATE, la capitale omanaise...

Certes, après Dubaï, Mascate offre un contraste saisissant: c'est plutôt une grosse bourgade, et le traffic routier est normal! Mascate est charmante et on apprécie tout particulièrement la corniche avec son souk authentique, les jus de fruits frais sur ses terrasses, la grande mosquée, le marché aux poissons...

La corniche. Le must: après une balade dans le souk, aller boire un jus de fruit frais sur une terrasse!

La grande mosquée.

Le souk, avec ses échoppes aux odeurs d'encens.

Le vendeur de kanjar, le poignard traditionnel

Le marché aux poissons

Luc et Thibault en séance d'essayage

 

EN ROUTE pour une boucle dans le Nord d'Oman!

Conseils pour une découverte sympa du pays: il est utile de louer un 4x4. Même si les routes principales sont goudronnées, c'est sur les pistes que l'on ressent l'âme du pays. L'idéal est d'acheter le livre des pistes d'oman, le célèbre "Off Road", et d'emporter son GPS avec la cartographie du pays. Puisque les infrastructures hôtelières ne sont pas très développées (et restent chères), nous avons opté pour la tente. Il n'y a aucun danger! Je vous avoue que Luc et les enfants n'étaient pas très chauds au départ. Mais nos 6 nuits sous tente sont de supers souvenirs. Le seul inconvénient est que la nuit tombe vers 18 heures; on se couche donc assez tôt!

Notre itinéraire: Mascate, Yiti, Wadi Shab, Wadi Tiwi, Sur, Wadi Bani Khalid, désert de Wahiba sands, Nizwa,  Fort jabrin, Bahla, Djebel Shams, Misfah, traversée vers Ar Rustaq par Balad sayt (piste), Rustaq, Nakhl, Barka et Mascate. Environ 1500 kms.

Nous longeons d'abord la mer et remontons quelques vallées: à pied pour le Wadi Shab (notre préféré) et en 4x4 pour le wadi Tiwi. On est quasiment seuls au milieu de cette nature grandiose!

Wadi Shab, pour une balade à pied le long de la rivière, à travers les palmeraies. C'est notre wadi préféré. On peut même se baigner dans les bassins.

Wadi Tiwi: pour accéder aux villages, la route passe par le lit de la rivière.

Sur, une ruelle du centre...

 

Après la ville de Sur, notre itinéraire se poursuit dans les terres. Le plus chouette souvenir est pour le désert du Wahiba Sands, un désert de 100 kms sur 200 kms, de couleur orangée. Une merveille! Nous passons la première nuit dans le campement d'une famille bédouine, puis la deuxième nuit, seuls au milieu des dunes avec notre tente.

 

Marion apprécie les dromadaires juniors.

Famille de bédouins.

Nuit sous la tente

Nos deux bédouins, Luc et Marion, vont chercher du bois pour le feu. Hé oui, il y a du bois dans le désert!

Balade dans les dunes. Un moment qu'apprécie nos deux ados.

Thibault conduit le 4x4 dans le désert.

 

Nizwa une ville agréable, l'occasion de faire un souk. C'est aussi le point de départ de nombreuses balades, dont le jebel Shams, appelé Grand Canyon. Nous avons planté notre tente le long du précipice, à 2000 mètres d'altitude (il fait frais la nuit et nous avons dormi tout habillés). Juste avant la tombée de la nuit, nous faisons chauffer de l'eau sur notre petit réchaud à gaz; les nouilles instantanées sont parfaites. Comme d'habitude, notre matelas se dégonfle la nuit, nous sommes vraiment des campeurs du Dimanche! Les chèvres aux longs poils sont mignonnes mais vraiment collantes. Elles attendent un moment d'inattention pour embarquer un calepin, le rouleau de PQ, et évidement quelques vivres si possible.

 

Nizwa, sa superbe mosquée...

et son souk rempli de poteries.

Non loin de là, le Jabel Shams, appelé Grand canyon, et ses chèvres belles mais chapardeuses.

 

Partons pour notre dernière étape, la traversée de la montagne du Hajar Gharbi par une piste de 60 kms passant par Balad Sayt et le Wadi Bani Awf.

 

Départ de la piste du Wadi Bani Awf

Le charmant village de Balad Sayt avec ses cultures en terrasses.

Le chemin le plus plaisant pour aller à Balad Sayt est de traverser à pied ce canyon. Les enfants n'apprécient cependant pas les sangsues!

Retour à Mascate, puis Bus vers Dubaï.

En conclusion: Oman est un pays très agréable. Les omanais sont serviables et discrets. Le pays offre de magnifiques paysages. Certes, un voyage à Oman nécessite un peu d'organisation: il est nécessaire de louer un véhicule, les hôtels sont rares et relativement chers, mais la tente reste un bon compromis pour les "pauses" nature.  Nous, on a adoré!


copyright(C) ccarautourdumonde 2003 tous droit réservés.